Bienvenue sur le blog du partage
  • Accueil
  • > TEXTES CHOISIS
  • > Poème de la semaine du 21 juin 2010: Novissima verba de Raymond GNANWO HOUNFODJI

Poème de la semaine du 21 juin 2010: Novissima verba de Raymond GNANWO HOUNFODJI
21 juin, 2010, 11:37
Classé dans : TEXTES CHOISIS

Sentant venue l’heure suprême,

Un chantre vieux comme Hérode,

Proclame comme l’exige la mode

Ses nobles souhaits extrêmes :

 

« Voici de l’abîme divin une voix

Très solennelle qui m’appelle ;

O je ne puis me montrer rebelle

Car je n’ai aucunement le choix.

 

Beati pauperes spiritu ! O Mort,

J’admire et je vénère ta beauté !

Tu garantis mieux la félicité ;

Nul n’échappe à ton vif ressort.

 

Mon âme, mes frères solidaires,

Tout de go, me sera ravi bientôt.

Prière bien me faire aussitôt

Quand, à jamais, je vais me taire,

 

Un doux lit mortuaire de poème ;

Une bière chère comme un poème ;

Une lugubre veillée de poèmes ;

Des litanies noires de poèmes ;

 

Un cortège mortuaire en poème ;

Un office tout chanté en poème ;

Un mausolée géant tel un poème ;

De mon coq-à-l’âne, un avéré poème ».

 

Le glas résonne, annonciateur.

Déjà, le bon  poète dort sans âme ;

Et de son regard rieur, il blâme

Ceux qui répandent des pleurs.

 

Ils suivent gaiement sa poésie ;

Moins rigoureuse qu’un pensum.

Tout en se grisant d’un bon rhum,

Ils s’affairent avec frénésie.

 

Raymond GNANWO HOUNFODJI

Le Bon Heffize


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Raymond G. H.

    C’est bien vieux ce texte. Mais j’ai l’impression de l’avoir écrit hier seulement.



Laisser un commentaire

Inspiration sans Nom |
andreana's heart shaped box |
une prof pour ses élèves |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions
| L'itinéraire égaré