Bienvenue sur le blog du partage

RESUME S NOCES DU CAMELEON de BLAISE APLOGAN
8 mars, 2011, 11:37
Classé dans : RESUMES DE LECTURES

Titre de l’œuvre :                  LES NOCES DU CAMELEON

Nature de l’œuvre :              Roman, Editions l’Harmattan, Collection Encres Noires, mars 1996,196 pages.

Auteur de l’œuvre :              BLAISE APLOGAN

Nationalité de l’auteur :      Béninoise

RESUME

François Bomec est fiancé à Caroline. Ils vont se marier bientôt. François est en fonction dans une agence de banque. Une nuit, il lui arriva quelque chose d’inhabituel. Il fait un rêve au cours duquel il avait été maltraité et enduit de goudron. Le matin au réveil, il se découvrit tout noir. Il crut qu’il était empoisonné et appela SOS-médecin. Une dame qui l’avait déjà traité une fois arriva. Malheureusement, elle ne le reconnut plus. Elle ne crut même pas à l’histoire de sa métamorphose. Elle s’apprêtait à lui donner une adresse, croyant que François était devenu fou. À cet instant, François eut envie d’uriner et découvrit que tout a changé sur son corps sauf son sexe. Il sortit nu pour le montrer à la dame mais cette dernière se sauva. Elle alla se plaindre à un policier. Ce dernier vint mais François le connaissait et voulait se faire connaître. Heureusement, avant que ses tentatives d’explication de ce qui lui est arrivé n’irritent à outrance le policier, la dame médecin retira sa plainte de tentative de viol.

François, métamorphosé, ne put pas répondre et ouvrir la porte à sa fiancée et sa maman. Ces dernières, le croyant absent, lui laissèrent un mot.

Dans la rue, personne ne reconnut François. Bouleversé, il appela son patron. Celui-ci reconnut sa voix. Il voulut le rencontrer, croyant qu’il avait des difficultés en rapport à son mariage ; il le rassura d’avance de façon à ce que ses propos coïncident avec ce que vivait François. Alors, il donna à son patron toutes les précisions sur ce qu’il va porter afin que ce dernier puisse le reconnaître facilement.

Ils se rencontrèrent et le patron fut la première personne à croire à l’infortune de François. Il chercha avec lui les solutions nécessaires. François devint alors Edgard Tambo, nom qu’il choisit lui-même. M. Lemer le patron, réunit tout le personnel de la banque et lui expliqua que François Bomec a été muté et que son remplaçant était Edgard Tambo. Avec la précision qu’il était sourd et muet. Alibi pour empêcher le personnel de constater que la voix de François demeurait intacte.

Sur ces entrefaits, L’abbé Vidal, un ami de François vint le chercher au bureau. Il apprit à M. Lemer et Edgard Tambo (François Bomec) qu’une sorte de malédiction pèse sur sa personne. Un certain front de libération du caméléon menaçait de faire échouer le mariage de François. Après toutes ces révélations de L’abbé, François se révèle à lui sous sa nouvelle forme. Ce qui leur faisait penser à un cas d’influence occulte fut le nom de François avait délibérément choisi : Edgard Tambo. C’est en fait le chef du groupe, le dompteur des caméléons.

L’abbé et M. Lemer trouvèrent les stratégies pour délivrer François. L’abbé Vidal le raccompagna chez lui. Là-bas, un quiproquo se produisit. La chambre de François était habitée. Une statue de François les accueillit au salon avec une blanche nue dans le lit. L’abbé crut qu’il avait affaire au diable et commença à parlementer. Excédé, François s’emmura dans les toilettes. Ce fut l’arrivée de Gérard, un ami de François (qui l’avait appelé la veille pour lui dire qu’il venait draguer une de ses maîtresses dans son lit car il avait le double de ses clés) qui démêla la situation.

Le lendemain, après avoir, par un coup de fil, mis en confiance Claudine et sa famille sur le fait qu’il ne pouvait pas être vu pendant deux semaines, mission secrète oblige, il reçut la visite de M. Sandet de Sandet Investigation, envoyé par son patron M. Lemer. M. Sandet fut sceptique d’abord, croyant que c’était un plan monté de toutes pièces avec Edgard Tambo et François Bomec pour soutirer de l’argent à son patron M. Lemer sensible à la magie noire. François dû sortir son sexe, seul organe ayant résisté à la métamorphose pour le convaincre. De plus, l’arrivée de sa propriétaire et le dialogue que  François eut avec elle porte fermée, ont suffit pour convaincre définitivement M. Sandet du drame que François vivait. Il prit alors au sérieux l’affaire et s’informa. Edgard Tambo avait connu François Bomec cinq ans plus tôt à l’association Foyer pour tous de l’abbé Vidal. Tambo est sud-africain et avait été promis à Lucy Mangope. François commit l’imprudence sentimentale d’en tomber amoureux. N’eut-été la réaction de ses parents, il l’aurait épousé. Tambo ne lui avait jamais pardonné cette rivalité.

Au bout de deux semaines la situation resta telle pour François. Il y eut même une fuite M. Lemer et l’abbé Vidal à garder leur distance. Se sentant seul, François décida d’assumer sa situation. Il convoqua tous ses amis et par un procédé de montage leur expliqua toute la situation avant de se montrer lui-même à eux. Malheureusement il eut l’idée de sortir nu avec son sexe exhibé. La surprise et l’érotisme dus à son apparition mit la débandade dans le rang de ses amis qui s’enfuirent tous. Resté seul il se rendit dans un bar : le Messie. La, il fut apostrophé par un noir : le noceur qui lui raconta toute sa vie. Crédule, François crut qu’il avait des accointances avec Tambo avant de savoir que le noceur avait été informé de tous les détails de sa vie parce qu’il avait pris place parmi les invités et avait suivi toute la scène.

Toujours esseulé, François se fit inviter à Helena qui habitait au cinquième étage du même immeuble que lui. Il y termina la nuit, dans les bras de Helena. Mais toute la nuit, il rêva. Le lendemain matin, il eut maille à partir avec sa maîtresse occasionnelle. Helena ne l’avait pas reconnu comme François mais l’avait considéré – à bon droit – comme un Noir qui habitait avec François. Fâché, il la quitta mais rencontra à sa sortie, Rumi, l’Indien avec qui Helena était fiancée.

Arrivé chez lui, il avait un message sur répondeur. Deux en fait. Le premier de Bonou-Lo. Le second de Caroline sa fiancée. Bonou-Lo affirmait être l’auteur de sa métamorphose parce qu’il voulait régler un compte à M. Lemer et l’abbé Vidal. Il lui donna la recette pour redevenir normal : amener un caméléon à la mer et s’enduire d’urine après. La mère la plus proche était à Houlgate, trois heures de train. Il s’informa des horaires et quitta la maison. Sur les escaliers, il croisa Caroline et ses propres parents. Caroline reconnaît que le chapeau qu’il portait était à François. Il déguisa sa voix et leur avoua qu’il vivait avec ce dernier et qu’il était allé chez sa fiancée. Contente, Caroline s’en alla avec les parents. François se rendit à Houlgate et fit le rituel du caméléon à la mer. Sur le chemin du retour, profitant d’un petit garçon qui avait uriné, il plongea la main et enduisit son pied. La partie devint blanche. Ragaillardi, il rentra. À peine arrivé chez lui, Rumi le fiancé de Helena, avec deux autres firent irruption dans son compartiment et le battirent jusqu’à le tuer. À la fin de leur forfait, Rumi urina sur François pour l’humilier et celui-ci redevient blanc. Étonnés, les assassins prirent la clé des champs.

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Inspiration sans Nom |
andreana's heart shaped box |
une prof pour ses élèves |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions
| L'itinéraire égaré