Bienvenue sur le blog du partage

Résumé de lecture de la semaine du 06 juin 2011: POURQUOI MOI ? de ABDEL HAKIM AMZAT
10 juin, 2011, 11:37
Classé dans : RESUMES DE LECTURES

Titre de l’œuvre :                  POURQUOI MOI ?

Nature de l’œuvre :              Récit, LAHA-Editions, 2009, 200 p.

 

abdelhakimamzat.jpg

Auteur de l’œuvre :              ABDEL HAKIM AMZAT

Nationalité de l’auteur :      Béninoise

RESUME

Première partie : Assaké

Assaké est mariée à Bolaji, un invétéré chômeur. Ils ont eu des jumeaux Adédayo et Adéwalé. Assaké travaille comme femme de ménage à Parakou chez les Patinvoh où, Madame, très sévère, ne tolère ni retard ni irrégularité. Un jour, alors que Assaké était envoyée faire des emplettes au supermarché La Cigogne, elle fit la rencontre de Niyi un riche homme, qui parce qu’au téléphone, avait renversé toute l’emplette d’Assaké.

 

Pour la consoler, il reprit tous les achats et la ramena à bord de son véhicule de luxe à son lieu de travail. Apeurée par son retard, Assaké s’agenouilla devant Monsieur Patinvoh pour demander pardon. Ce dernier, ému de compassion devant ce geste d’humilité, la souleva pour la consoler mais Mme Patinvoh les surprit. Elle traduisit ce geste de sollicitude autrement. Assaké perdit son job et se retrouva à la maison. Son mari, inconscient, soulard, ne paya pas la contribution qu’elle lui avait remise. Les enfants furent renvoyés de l’école. Pour se sortir du chômage, elle décida de chercher du travail mais elle tomba sur Niyi qui, au lieu de lui offrir du travail, lui proposa de passer avec elle une nuit de délices contre 15 millions de francs. Bolaji poussa Assaké a accepter l’indécente proposition. Il empocha les sous et osa congédier sa femme lorsqu’il découvrit qu’elle était tombée enceinte de l’insolite acte. Celle-ci, avec ses enfants, décida de ne plus rester à Parakou. Elle voyagea sur Cotonou, après s’être fait recommandée par Danielle, une de ses amis, à Fatima, propriétaire d’un grand restaurant à Cotonou.

Deuxième partie : Kunlé

Fatima accueillit Assaké et ses jumeaux, leur offrit un toit et à la mère, un travail de servante dans son restaurant. Adébayo et Adéwalé, pour aider leur maman puisqu’ils n’allaient plus à l’école, devinrent nettoyeurs de pare-brise dans les feux tricolores. Ils en étaient à ce poncif lorsqu’un jour, Adéwalé se fit ramasser par une auto. Kunlé qui venait derrière en voiture, ne pouvait rester insensible. Il prit Adéwalé et l’amena au pavillon pédiatrique du CNHU. Là-bas, il fut soigné. De retour à la maison, ils apprirent que Assaké était allée à la maternité. Elle accoucha dans le garçon qu’elle nomma Niyi junior. Lorsque Kunlé apprit l’histoire de Assaké et de ses enfants, il hébergea en premier lieu les jumeaux puis prit le temps de convaincre la femme de le rejoindre. En effet, Kunlé était célibataire. Marié par le passé, sa femme Sophie l’avait quittée après trois ans de vie conjugale sans enfant. Kunlé serait infertile à cause d’un accident qu’il a eu dans son enfance : un coup de pied aux testicules qui aurait créé des dommages insoupçonnables. Ainsi, Kunlé recomposait alors sa famille d’une autre manière.

Il s’occupa des enfants comme s’ils étaient les siens. Il envoya les jumeaux en Europe après leur baccalauréat. Préparant leur retour, il alla avec Assaké pour acheter un véhicule afin d’agrandir à quatre le parc automobile de la maison. Ils tombèrent sur Bolaji, présumé propriétaire du véhicule qui les intéressait. Ce dernier prétesta que la clé était avec le mécanicien et leur prit une avance de 2 millions sur les 12 millions que devrait coûter le véhicule. Au lieu du rendez-vous le lendemain, Kunlé et Assaké découvrirent qu’ils avaient été escroqués. Ils prirent quand même le véhicule auprès du vrai propriétaire à 9 millions. Adéwalé et Adédayo revinrent au pays avocats et furent engagés au cabinet de maître Salami Adesanya. Niyi junior devint informaticien.

La famille vivait tranquillement lorsque Niyi qui était en partenariat avec Kunlé dans les affaires et qui entre-temps était allé s’installer en France revint au pays. Kunlé fit les présentations et Assaké tomba en syncope. Il apprit par ce fait que Niyi était le père de Niyi junior. La surprise était à son paroxysme lorsque la maman de Kunlé avoua que Niyi était le demi-frère aîné de Kunlé et que Niyi était le responsable de la fécondité de son frère ; c’était lui qui, plusieurs années plus tôt, avait donné le coup qui avait provoqué une hémorragie des testicules. Suite à ce coup, le père de Kunlé avait chassé au Nigéria Niyi et sa mère. Ainsi, Kunlé et Niyi étaient des frères. Niyi, lors de son séjour en France, s’était marié et avait eu trois filles. Il apprit qu’il avait également un garçon.

Bolaji contracta le sida et fut également arrêté ses nombreux forfaits et mis en prison pour. Maître Salami Adesanya fut commis pour sa défense et mis sur l’affaire Maîtres Lakunlé, Adébayo et Adéwalé. Ces derniers découvrirent au cours de l’interrogatoire que l’inculpé était leur père. Au procès, il bénéficia des circonstances atténuantes et écopa d’une amende de 10 millions que ses fils payèrent illico. Il fut relâché mais lorsqu’il sut que les avocats étaient ses fils, ses jambes lâchèrent et il tomba. À la sortie du procès, il crut que les avocats avaient menti pour le sortir d’affaire. Mais ces derniers relevèrent avec véhémence ses calomnies par rapport à Assaké qu’il qualifia de prostituée. À ces mots, il perdit équilibre, dévala les escaliers et se retrouva en contrebas. Amener à l’hôpital, il rendit l’âme peu de temps après. Il prit le soin d’instruire ses enfants par une lettre de demander à leur mère de lui pardonner. Ces derniers emmenèrent après quelques jours leur maman sur la tombe de leur feu père. Elle fut surprise de voir l’épitaphe : « Bolaji DEHOUNMO ». Elle ferma les yeux, inclina légèrement la tête et se recueillit sur la tombe. Après une dizaine de minutes, elle murmura : « Bolaji, je te pardonne… Repose maintenant en paix. »


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. GLOKPO lisette

    histoire assez palpitante qui ne manque pas de surprises ni de piquants



Laisser un commentaire

Inspiration sans Nom |
andreana's heart shaped box |
une prof pour ses élèves |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions
| L'itinéraire égaré